Le magazine culturel krinein

21/03/2011

Pour ses 10 ans, le magazine culturel Krinein se réinvente, de nouveaux contenus, un graphisme tout neuf, bref, toutes les conditions pour satisfaire les attentes des lecteurs.

Aujourd’hui, un petit billet hors sujet, non sponsorisé, c’est pour les amis (cf : fin de crise pour krinein).

Krinein est un magazine culture en ligne présent sur le web depuis 2001 qui a pour vocation de partager la culture tout en faisant la promotion de sa diversité.

Dix ans de présence sur le web, c’est dire que Krinein a vu l’évolution d’Internet. De l’époque des sites personnels dotés de gif animés piquant les yeux, jusqu’aux blogs, dès le départ, Krinein a cru en ce nouveau support en l’investissant massivement.

magazine culturel krinein

Actuellement le contenu du magazine est pensé et rédigé par une trentaine de rédacteurs bénévoles. Chacun produit des articles pour une ou plusieurs des 9 catégories, selon ses envies.

Je dois avouer que j’aime assez les couleurs différentes pour chaque catégorie, le style pop art et le nouveau logo.

Logo krinein

Aujourd’hui, Krinein c’est plus de 13 400 articles, une communauté de plus de 10 000 membres, plus de 2 500 tweets, 500 000 lecteurs par mois, bref 10 années d’existence au service de la culture.

Si vous aimez Krinein, parlez-en autour de vous, ajoutez le dans vos favoris, voire même ajoutez un lien, une bannière sur votre site.

Article rédigé par

a écrit 146 articles sur le Blog SEOlitiquement incorrect.

3 réactions sur “Le magazine culturel krinein”

  1. Erwan says:

    Je ne me rappèle plus trop de l’ancienne version mais ça a l’air d’avoir bien changé. Bravo.

    Une belle réussite que ce site autant au niveau des statistiques que du contenu éditorial.

  2. sylvain says:

    Merci pour ce billet, et merci Erwan pour le bravo 😉

  3. Formation Angers says:

    Le style est bien trouvé et s’associe bien à un mag culturel! Et l’image "la culture c’est plus q’un bouton "j’aime"" est approprié.. Je vais m’en servir d’exemple dans le futur, je mentionnerai bien sur la source, Krinein !

Laisser une réponse

Article précédent:

Article suivant: