Le PageRank et le référencement

21/01/2011

Il ne me semble pas faire parti de ceux qu’on appelle fréquemment les bisounours, de même je ne suis pas un aficionados de l’onanisme, mais pour le coup je vais rejoindre ceux qui trouvent que le PageRank est utile et a une signification.

Blog de référencement vu par Papilouve


Mais comme je n’ai pas la réponse absolue (42 ne fonctionne pas ici), j’ai demandé l’avis de Daniel Roch, Sylvain Peyronnet, Sébastien Billard et Sylvain Richard pour accompagner mon article. Je les remercie d’ailleurs de m’avoir répondu favorablement et de m’avoir donné une réponse en moins de 2 heures!

Vous le savez forcément, Google a exporté le PageRank alors qu’il ne l’avait pas fait depuis des mois. Comme je le disais précédemment, c’est un indicateur qui nous permet d’évaluer la puissance d’un site parmi tant d’autres.

Pourtant on peut lire à droite et à gauche que la MAJ/Dance/Danse du PR ne veut rien dire, qu’elle ne permet qu’aux bisounours d’échanger des liens, à ceux qui ont un joli PR de se masturber sur Twitter & co ou qu’avec un PR3 on se positionne aussi bien, voire mieux qu’un PR5. C’est d’ailleurs l’avis de Daniel (même s’il s’exprime mieux), je lui laisse donc la parole.

Et c’est reparti ! Google met à jour sa célèbre barre verte : le pagerank. Mais cela fait déjà débat.

Et pour cause : le pagerank ne sert plus à rien. C’est du moins mon avis, puisque chacun lui donne une importance plus ou moins grande. Le concept de base du PR était pourtant intéressant : classer les sites Internet de 0 à 10 selon leur popularité, puis utiliser cet indice pour influer sur le positionnement dans le moteur de recherche.

Sauf que le PR est un facteur de moins en moins fiable (surtout avec des mises à jour aussi espacées). On trouve ainsi des sites PR 6 qui font un trafic inférieur à des sites PR 3… Vous aurez également des sites qui reçoivent de plus en plus de liens entrants, mais qui vont voir leur pagerank stagner voir régresser… Et le pire, c’est que le pagerank affiché par la barre verte est rarement le pagerank réel utilisé par l’algorithme de Google. D’ailleurs, on peut facilement truquer l’affichage du PR comme nous l’a montré récemment AxeNet.

Sa seule utilité : avoir un ordre d’idée assez vague de la popularité d’une page, notamment pour l’échange de lien ou la vente d’espace publicitaire…

Page rank par Yoda

Autrement dit, concentrez-vous sur vos liens, vos contenus, votre positionnement, vos visites et votre chiffre d’affaire : ce sera beaucoup plus pertinent!

Par Daniel Roch, de SeoMix.

Je rejoins la conclusion de Daniel, cependant je relativiserais ses paroles à propos du PageRank. On retrouve ici le fameux PR qui ne fait pas de trafic, mais il faut comparer ce qui est comparable, c’est pourquoi je laisse la parole à Sylvain Peyronnet (enseignant-chercheur) que vous pouvez lire sur Spoonylife.

Mon avis c’est que l’essence de Google c’est de biclasser les pages : d’abord selon la pertinence (méthode syntaxico-sémantique pour repérer les thématiques, l’adéquation aux requêtes, etc.) et aussi selon la popularité.

La popularité est une notion structurelle basée sur les liens, et la métrique qui synthétise cette information structurelle c’est le pagerank.

Ensuite, le moteur applique des filtres pour moduler l’impact en termes de PR de certaines pages (selon la thématique, selon le type du site, selon le voisinage, selon ce que les indiens ont notés lors du quality rating, etc.). Il reste que l’on ne peut pas faire disparaitre totalement cette information structurelle.

Faisons une analogie, imaginons un prof qui note le cours de physique au lycée, il note les contrôles (=la théorie) et les TPs (=la pratique). Un bon élève est bon dans les deux, mais on sait qu’il est facile de tricher aux TPs, donc on va pondérer les notes de TPs, mais on ne peux pas les supprimer, sinon on va juste évaluer autre chose que ce que l’on doit évaluer. Pour le moteur de recherche c’est pareil, si on enlève le PR on n’évalue plus la popularité des pages.

Donc dire que ça ne sert à rien, c’est faux. Et d’ailleurs si c’était vrai comment les BH arriveraient à ranker haut et fort en faisant du lien au kilomètre avec des outils bourrins.

Sinon, la hausse globale est due à la chose suivante : en théorie le PR est une valeur comprise entre 0 et 1 (c’est une probabilité), mais pour des raisons de calcul numérique, on ne renormalise pas à chaque nouvelle arrivée de page dans l’index (sinon il faut modifier le PR de toutes les pages à chaque entrée) et donc la quantité de PR globale ne fait que monter. En revanche, comme la popularité d’une page est donnée par la proportion de son PR au sein du PR global, le calcul final reste correct.

Par la suite, la valeur que Google met en interne est transformé en un entier entre 0 et 10, avec modulation selon des filtres.

Le côté scientifique est passé, retournons dans la pratique avec l’avis de Sébastien, qui étonnement est proche du mien.

Concernant le PageRank (celui de la Googlebar, pas le vrai) je suis adepte de la voie du milieu :
Il reste pour moi un indicateur évident de popularité. Face à un site affichant un PR supérieur à 5-6 je sais que j’ai affaire à un site avec une popularité très correcte à très forte. Je reste cependant conscient que cet indicateur n’est pas fiable, pas mis à jour fréquemment et peut être manipulé par Google. C’est le cas de certains sites populaires mais dont le PR visible peut être abaissé pour lutter contre la vente de liens.

Bref je prends le PR en compte dans mes analyses mais ne base aucune décision sur ce seul indicateur. Quand au mien, je m’en fiche un peu en fait. Mais j’accepte volontiers les liens entrants. 😉

Message compris, si vous désirez lire plus souvent Sébastien Billard, abonnez-vous à son blog Référencement, design et compagnie.

Enfin, voici Sylvain d’Axenet qui est sensiblement du même avis.

Ne confondez pas le papier peint et les murs.

Les murs, c’est ce qui fait tenir votre site. C’est son contenu, ses backlinks, son autorité aux yeux de Google. Le papier peint, c’est le pagerank. Une belle image que l’on affiche pour faire beau.
Si l’algo de Google fonctionne sur ce vieux principe, il a sacrément évolué depuis ses débuts. On ne sait pas combien de paramètres sont pris en compte, mais ils sont très nombreux. Le pagerank n’est qu’un indicateur parmi d’autres, pas une fin en soi, et surtout pas une indication de facilité de positionnement sur des expressions-clés. D’ailleurs, GG affirme prendre en compte les liens Twitter qui n’e transmettent pourtant pas de PR. Passons sur le fait que le PR affiché n’est qu’un artifice plus ou moins fiable.

Un exemple : Tapez la requête « creation de site internet » et regardez le PR des pages dans l’ordre de la Serp. Il est clair que tous les sites présents cherchent à se positionner sur cette expression. Pourtant, les résultats ne sont absolument pas par ordre de pagerank.

En revanche, si ce n’est qu’un indicateur parmi d’autres, on peut tout de même l’utiliser. On ne trouve globalement pas de sites pénalisés par google (d’une manière ou d’une autre) ayant un PR6. Les sites à fort PR sont généralement crawlés plus souvent. On peut donc prendre le PR comme un indicateur de qualité. Mais ceux qui n’en ont pas ne sont pas forcément mis au banc par GG.

Google a même de l’humour en plaçant cette page parodique sur la mise à jour du pagerank en 1ère page pour la requête « mise à jour pagerank 2011 » pourtant, le site a un pagerank à zéro. 🙂

Sylvain : agence web AxeNet.

Enfin, l’avis de Yakamo, même si je ne lui avais pas demandé :

C’est la faute du Boost rank.

Pagerank mort par Yakamo

Bref vous aurez compris mon avis, les commentaires sont ouverts, mais par pitié, pas de j’ai un PR2 devant de gros PR.

Article rédigé par

a écrit 146 articles sur le Blog SEOlitiquement incorrect.

33 réactions sur “Le PageRank et le référencement”

  1. j’ai un PR2 devant de gros PR c’est bien la preuve que le pagerank Mouling ça marche !!!

  2. Sylvain (AxeNet) says:

    J’adore lire Sylvain (l’autre, Mister Peyronnet). A chaque fois je lis trois fois pour être certain d’avoir compris, mais c’est un vrai plaisir. Sylvain, je trouve ton analogie sur les pondérations très pertinente.

  3. Jambonbuzz says:

    En fouinant un peu dans les brevets de Google, on voit que la pagerank barre n’est pas le pagerank breveté. Le PageRank ne sert pas à rien s’il est utilisé comme une stat et non un objectif. Google.fr a un PageRank de 8 alors que Facebook a un PR de 10, est ce que cela veut dire que l’un est meilleur que l’autre au niveau des liens ?
    Le pagerank est un bon indicateur si vous souhaitez échanger un lien ou l’acheter car il montre un certain degré d’effort du webmaster pour acquérir du lien. Par extension, un site qui a plusieurs années d’existence et qui stagne à 0 sera à éviter car il montre clairement que le site n’est lié de nulle part.

  4. Nico says:

    Ha, enfin quelques avis sensés et nuancés. Ça devient usant d’entendre que le PageRank a une utilité et une fiabilité de 0%, voire même des webmasters se foutre de ceux qui parlent PR (dans la section du même nom d’un forum SEO). 😐
    Je suis de l’avis de Gwaradenn, Sébastien et Sylvain. La fiabilité n’est pas totale, il ne faut pas se focaliser complètement dessus, mais l’indicateur existe bel et bien.

  5. Trend says:

    Le pr est également un très bon outil marketing. Dans le cas des annuaires par exemple, le fait d’avoir un "bon" pr augmente de façon conséquente le nombre de soumissions de sites.
    Beaucoup de webmaster en font encore un label de qualité.

  6. Dan says:

    Clairement cela fait des mois que j’ai fait le deuil du PR et ça va très bien. Clairement, je continue à prendre des positions pour mes clients et c’est bien là l’essentiel pour eux. Le résultat compte pas la couleur de la barre…

  7. Gourou du Pink SEO says:

    Tu réponds à côté Dan, je ne parle pas de la barre verte à mes clients…

  8. Tres bonne initiative d’avoir demandé les avis de plusieurs intervenants. Même si les avis divergent, on voit bien que le PR a son importance !!
    J’ajouterai juste une nuance sur la métaphore de Sylvain Peyronnet "on sait qu’il est facile de tricher aux TPs", ou je dirai "on sait qu’il est plus facile de tricher aux TPs", car comme avec Google, on peut également tricher [facilement] aux contrôles !!
    La seule chose qui me blesse avec le PR, c’est que je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il serve à quelque chose, mais je trouve juste cela dommage de l’avoir rendu "public". Le PR est en effet un indicateur, mais face aux FakePR et PR Sculpting, cette barre verte n’a pour moi pas grande importance (et je n’ai pas dis qu’elle n’en avait aucune). Je me rapproche donc l’avis de Sebastien Billard.

    @Jambonbuzz : Tout comme le site qui n’a que quelques mois et un PR7.

    P.S. : Ton anniversaire t’a motivé à écrire 😉

  9. Gourou du Pink SEO says:

    Le PR7 est explicable par les liens PR7 pointant vers le domaine. De même un site de 10 ans d’âge peut très bien avoir un petit PR et de bonnes positions, comme un site récent avoir un gros PR et des positions moyennes. Le PR étant calculé par les liens, il n’y a rien de surprenant.

    L’âge ne touche en rien ma prose, plus le temps passe, plus j’aime écrire. 😉

  10. Dan says:

    Clairement moi non plus et ça change rien à l’histoire… Alors remplace ma dernière phrase par "Seul le résultat compte" si ça passe mieux pour toi 🙂

  11. Namasteo says:

    Trève de bavardage, c’est toujours bien de voir la petite barre verte grandir 😉

  12. Cisco says:

    Vive le Page Rank : il y a toujours des webmasters qui sont prêt à donner père et mère pour un lien depuis une page a fort PageRank 😀

    C’est comme cela qu’on arrive à échanger un beau lien en milieu d’un article contre un lien pourri en bas de page…mais attention : lien pourri à fort PR 😀

  13. Actualité des marques says:

    Perso, j’ai eu mon premier PR après un an de blog. Je suis passé d’un PR0 à un PR4 et je pense que cela va me permettre d’avoir de bons échanges de liens.
    Par contre, le PR ne permet il pas d’augmenter le trafic ?

  14. Gourou du Pink SEO says:

    Un gros PR n’est pas une garantie pour avoir du trafic, je vous invite à relire l’article, ce n’est qu’un indicateur, il ne fait pas tout à lui seul.

  15. seohustle says:

    Google a arreté depuis belle lurette de prendre en compte le PR … mais surtout il a arreté de prendre en compte les backlinks. Car je vous rappelle que le PR n’est rien de plus qu’un indicateur de la quantité+popularité des backlinks.

    Pour les 3 au fond de la classe qui n’auraient pas compris je le repête, le PR ne sert plus a rien et par conséquent les BL sont une absurdité totale. Arrêtez des suite de faire des backlinks ça attire le mauvais oeil et du poil vous pousse au bout du nez. Je vous aurai prévenu… Dans la doute abstenez vous.

    PR Y’a des petits malins qui pour comprendre pourquoi un PR2 grille un PR6 on prit 4 secondes pour lire le whitepaper original de l’algo google et diviser le PR par le nombre de liens sortants. Les mecs c’est des doctorants je crois, des mecs futés. Fallait y penser.

    Allez salut les kids SEOtez bien

  16. Erwan says:

    Je vais enfin pouvoir faire cet échange de lien avec cet annuaire PR3 qui demandait un lien depuis un site PR3 ou PLUS. Nan en fait, je vais pas faire.

    Si tout le monde s’accorde sur le fait que le pagerank affiché aujourd’hui date de plusieurs mois, et si GG voulait vraiment gêner la vente de liens, pourquoi ils ont pas mit les barres vertes dans le gris ?

  17. Gourou du Pink SEO says:

    seohustle, les trolls sont toujours les bienvenus ici, mais essaye autant que faire se peut, d’être drôle.

  18. Nico says:

    @Erwan Parce que le PR est un excellent outil de communication pour Google, c’est un moyen pour lui d’envoyer des messages, et parce que Google sans le PR, c’est plus vraiment Google. Pourquoi supprimer un élément qui a permis à son entreprise de croitre et de faire parler d’elle alors qu’il suffit d’un petit mensonge (décaler la valeur) pour résoudre le problème ? L’indicateur devient encore moins fiable, mais il rapporte toujours autant à Google (du buzz entre autres).

  19. Le juge SEO says:

    Je suis déception qu’on ne m’ait pas demandé mon avis et d’ailleurs je boude! Voila!

  20. Gourou du Pink SEO says:

    Ton avis, je l’ai lu, l’ai commenté et ne le partage qu’à moitié, car tu as suivi la tendance actuelle en le critiquant alors que je sais pertinemment que tu le considères toi aussi comme un indicateur

    Je ne te l’ai pas demandé car j’ai demandé la participation de 5 personnes et que 2 heures plus tard, 4 personnes m’avaient répondu. Comme tu es décalé (vive l’Amérique!), tu ne pouvais jouer avec nous, mais promis la prochaine fois, tu seras de l’aventure.

  21. Robin says:

    Je ne suis pas sur que ce qu’affirme Sylvain est exact. Un site à fort PR n’a aucun effet sur le fait qu’un site soit crawlé plus ou moins souvent. J’ai un PR5 que je met pas à jour qui est bien positionné et crawlé tout les mois ET un blog à PR3 crawlé tous les jours.

  22. Le Juge SEO says:

    @Robin
    Les blogs pinguent les outils de recherche a chaque mise a jour (voir article sur deliciouscadaver.com).

    @Guru du Pink SEO

    je ne fait pas que critiquer le PR dans mon article – je dis celui qui est dans la barre verte ne sert a rien – l’autre (qui est dans l’algo) est utilisé (mais on ne sait pas quand celui la est mis a jour) – cf consenssus seo

  23. Un article très intéressant. On sent encore et toujours la guéguerre sur le PR.
    Mais je suis totalement d’accord qu’il faut se baser sur plusieurs outils pour travailler.
    Par contre merci pour l’info, je ne savais pas qu’il y avait plusieurs PR différents… moi visiblement je suis toujours à 0… 🙁

  24. Ce qui m’étonne vraiment en lisant les commentaires sur ce site mais aussi régulièrement ailleurs sur le web, c’est que des personnes bossant sur le référencement puisse croire que des moteurs pourraient abandonner les liens en tant que signal. Qu’on discute le poids du linking dans l’algo c’est tout à fait pertinent. Mais qu’on puisse penser que les liens soient un jour totalement ignorés me laisse dubitatif 🙂

  25. Gourou du Pink SEO says:

    Franck, ton site est trop jeune, c’est pour cela, à priori lors de la prochaine MAJ, tu auras du PR.

    Sébastien c’est pour cela que j’ai fait cet article.

  26. Oui j’en suis conscient, en fait c’est une aléatoire aussi, car je connais un blogueur qui à 4 mois a son PR. Mais bon c’est plus par satisfaction personnel sur mon travail qu’autre chose car je me balance un peu, je n’ai pas du tout le temps de faire de stats d’ici et là pour gérer mon blog. Marié, père de famille, salarié et blogueur je coure après le temps.

  27. backlinker says:

    Le PR, c’est comme les images à l’école, c’est pas parque tu en as plein que tu es bon…

    Cependant, quand on a plein d’images, on est rarement le moins bon ;).

  28. Loiseau2nuit says:

    Pour ce que j’en ai vu, il y a(avait) un lien entre "thématique (soudainement ou pas) à la mode" et "obtention rapide de PR".

    Mon dernier exemple en date est le concours trikapalanet où j’ai un peu halluciné d’être le premier à pécho un PR4 en moins d’un mois de concours alors que je n’avais aucune armada de tools BH et de loin pas celui qui avait le plus grand nombre de BLs oO

    Idem, un site en jachère depuis bientôt 2 ans et dont la pov’ page d’attente toute mal foutue a récupéré PR3 en finalement peu de temps.

    J’ai mis ça sur le dos de la constance dans les ancres de liens, même si je n’ai certainement pas gravé cette position dans le marbre, l’âge du domaine jouant aussi (mais sur un site concours, on peut pas dire que 2 mois soit un âge si valable que ça donc…)

  29. Nicolas Robineau says:

    Le PR ne génère pas du trafic, c’est juste un indicateur de popularité. Qui est remis en cause à juste titre, son attribution est un peu aléatoire..Je dirais que même pour l’échange de lien ne vous focalisé pas sur le PR, surtout si vous êtes sur des sites de même thématique. Regardez les liens externe et s’il sont peu nombreux, c’est tout bénef!

  30. Katseo21 says:

    Clairement d’actualité aujourd’hui (depuis hier plus précisément). Nous sommes bcp à avoir l’oeil droit qui pleure de ne plus avoir sa petite barre de PR en haut à droite de l’écran (je ne parle pas des grosses berta genre seoquake dans lesquelles on peut customiser l’url de PR). Pour chrome il y a un plug qui est à jour ( katseo.wordpress.com/ )
    C’est la faute à Gwaradenn si je viens faire un hors sujet lol.

  31. Gourou du Pink SEO says:

    Aucun souci Katseo21, je vais voir cela directement avec lui. 😉

  32. Sebastien says:

    Il y a 6 mois j’achète un nom de domaine pour faire un site (un bien grand mot ^^) avec 2 pages sans design juste un texte et des liens internes pour tester différentes optimisations bref … La semaine dernière je retombe dessus par hasard et je vois PR2 sans le moindre lien externe. OK PR2 c’est nul mais quand même pas de lien donc pas de popularité !! Le PR j’ai jamais compris le truc.

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Il y a forcément des liens s’il y a un PageRank 2. 😉

Laisser une réponse

Article précédent:

Article suivant: