Coupons le jus du référencement aux affiliations

03/11/2010

Qu’est ce qu’une affiliation? C’est une technique marketing qui permet à un marchand de diffuser son catalogue de produits sur Internet. En général, ce dernier passe par une plateforme pour plus de facilité (outils déjà en place, expertise…). L’affilieur (que cela soit le commerçant ou la plateforme) rémunère les affiliés (webmasters, keyworders & co) sur chaque vente apportée par leurs soins. Jusque la nous sommes d’accord, c’est un échange de bons procédés, mais effectuer le référencement gratuitement, jamais!

Lorsque je veux travailler gratuitement, je le fais, que cela soit par conviction, par sympathie ou juste pour le fun (coucou Robert Hue). Mais lorsque j’observe le généralisation des liens en durs ou des redirections 301 derrière les bannières, cela me rend dingue.

Je vais donc plagier mon copain Julien (mais c’est pour la bonne cause) : Quand on choisit de promouvoir les produits d’un marchand : nous seuls, affiliés, prenons des risques !
Et pourtant on attend souvent plusieurs semaines avant d’être validé ou non pour une campagne sur les diverses plateformes d’affiliation. Je vous conseille la lecture de l’article 10 raisons pour lesquelles les marchands français sont des nazes en affiliation. On peut généraliser cela au sea et aux keyworders. Si les marchands n’interdisent pas de se positionner ou d’annoncer sur leurs mots-clés (marque, noms de produits), s’ils ne sont pas positionnés et s’ils n’annoncent pas eux-même, c’est qu’ils ne sont que des incapables!
Et pour deux petites raisons : ils ne le font pas eux même et/ou ne se protègent pas, alors arrêtez de nous cracher dessus.
Si un keyworder est rentable en sachant qu’il ne touche qu’un petit pourcentage, c’est que c’est possible. Et si ce dernier se plante, il aura fait de la publicité gratuitement pour le commerçant web, est-ce grave? Et oui, répétons les keyworders ne travaillent qu’à la performance, ils prennent donc des risques. Tout comme leurs cousins webmasters, référenceurs qui passent du temps à créer des pages, les positionner…

Je me suis un peu égarer, je vous l’accorde…
Bref, pour revenir à nos moutons, recentrons nous sur le seo et les bannières d’affiliation. En tant que webmasters, nous sommes rémunérés sur les ventes validées (donc ventes effectives – shave), pas pour transmettre du jus.

Don't be evil
Photographie don’t be evil prise par Philippe lors de la FIAC 2010.

Regardons du côté du code de bannières d’affiliation lambda :

<!– Début du programme – ne pas modifier le code –>
<a href=”URL_de_la_plateforme/click.asp?ref=n&site=n1&type=b12&bnb=n2″ target=”_blank”>
<img src=”URL_de_la_banniere” border=”0″ alt=”blablabla” width=”X” height=”Y” /></a>
<!– Fin du programme –>

Ici, nous avons affaire à un code de base, à une URL pour tracker, une image et l’attribut alternatif. Bref, de quoi travailler dans un partenariat gagnant-gagnant.

<!– Début du programme – ne pas modifier le code –>
<a href=”URL_du_site” onclick=”this.href=’URL_de_tracking’;” target=”_blank”><img src=”URL_de_la_banniere” border=”0″ alt=”blablabla”></a>
<!– Fin du programme –>

Ici, quoi qu’il arrive, un lien est fait directement vers le marchand et pour information la vente de lien implique une rémunération (et Google dit que c’est interdit).

Cette technique est utilisée par certaines plateformes d’affiliation depuis quelques années, mais la généralisation (je mets les redirections 301 dans le même panier) n’est pas bonne pour les affiliés qui se font, à mon humble avis, déjà assez plumer comme cela. Les amis, soyez raisonnables.
C’est pourquoi, et même si cela me fait mal, je vous conseille l’utilisation du nofollow tout comme Google. Quitte à perdre de la popularité, je préfère détruire plutôt que de donner de mon précieux jus à certains sites (par contre, si vous désirez acheter du lien, on peut s’arranger, ma cousine connait un copain d’un copain qui vend du liens). Évidemment, libre à vous de cloaker, d’utiliser du JavaScript et autres astuces pour garder votre PageRank à domicile, mais pour le coup je resterais assez blanc.
Alors, toi le responsable d’affiliation, tu peux pas avoir le beurre, l’argent du beurre, la beurette, sa bonne humeur et en plus qu’on t’accueille avec un sourire balaise!

Article rédigé par

a écrit 146 articles sur le Blog SEOlitiquement incorrect.

13 réactions sur “Coupons le jus du référencement aux affiliations”

  1. Gilbert says:

    Je n’ai jamais ce genre d’affiliation. Je préfère encore une pub au display ou au cpc.

  2. Damien says:

    Bonjour Gilbert, dans certains cas l’affiliation vaut un très bon CPC ou un eCPM très important (sur un de mes sites c’est un eCPM à 3 chiffres …). Reste qu’il faut une thématique ciblée et des bonnes techniques pour ne pas être affaibli par les moteurs.

  3. Didier says:

    Bien vu.
    Je suis globalement "contre" le NoFollow aussi (je l’ai assez dit et écrit, il me semble) mais dans ces cas là, je ne me prive pas. La part de "shave" est nettement assez importante pour qu’en plus, je n’offre pas gratuitement mon juice. Faut pas abuser 😉

  4. MrXPookie says:

    J’utilise depuis tes longtemps des système d’affiliation sur certains de mes sites oléolé, et il y a pas a dire, ils attendent vraiment pour qu’on fasse tout le boulot a leur place, pour des commissions généralement bien vilaines.. du 30% au premier achat et 10% pour les achats suivant par exemple.

  5. Pink SEO says:

    Damien, je ne critique pas les affiliations et ne compare pas avec les régies pub, je ne traite que du référencement.
    Didier, cela ne m’étonne pas de toi. 😉
    MrXPookie, 30% et 10% sont plutôt bien pour le marché français.

  6. kaizen says:

    Je suis bien d’accord avec toi ! On leur amène de nouveaux clients et ils en veulent toujours plus par contre ils se passeraient bien de nous payer !

  7. Sebastien says:

    Y’a des personnes qui proposent aussi des outils de stats puis ils mettent de la publicité sur le dos de ses utilisateurs. Malheureusement.

  8. Pink SEO says:

    Oui, mais c’est assez clair dès le début, présence du fameux logo obligatoire. Le faire n’est pas nuisible au webmaster, par contre faire un lien vers une affiliation thématique, c’est se tirer une balle dans le pied.
    De plus dans le cas de l’affiliation, le lien direct ou la 301 n’est pas claire. D’ailleurs, qui vérifie si une 301 est cachée derrière?

  9. Le Juge SEO says:

    Je plaide coupable sur ce coup ci car j’avais conseillé le type de lien javascript a un de mes clients a une époque – ceci dit je l’avais prévenu de dealer avec les affiliés en les prévenants de ce petit stratagème et de filer un bonus a ceux qui utiliseraient ce type de lien – Au final le client n’a de toute façon pas utilisé les liens et a préféré rester avec des bannieres traditionnelles.

  10. fred says:

    Il est clair qu’avec l’affiliation, c’est l’editeur qui fait tout le boulot, mais en même temps il fournis du contenu a nos sites.

  11. Gourou du Pink SEO says:

    Je ne suis pas d’accord, ils fournissent une bannière pour le décorer, en aucun cas l’affiliation nous offre du contenu pour remplir nos sites.

  12. Leechftp says:

    Voila pourquoi je refuse l’affiliation car généralement ils veulent le bannière sur l’index de mes sites, ça serais des pagerank 1 ou 2 je comprendrais mais généralements ils veulent des gros pagerank 4 ou 5 comme par hasard.

  13. Mickael Meunier says:

    On m’a déjà proposé de jolis formulaires avec 5 / 6 liens en footer aux ancres très très optimisée .. non merci !

Laisser une réponse

Article précédent:

Article suivant: