Structure de site pour le référencement

15/02/2012

Je me permets de rebondir sur l’article de Michael Gray à propos des points clefs d’une structure d’URL. Ce dernier présente un des cinq principaux problèmes qu’il a rencontré lors de ses différentes prestations de référencement : une mauvaise structure.
Il faut savoir que plus le site est important, plus sa structure doit être réfléchie et optimisée pour le SEO, sans quoi le site risque de ne pas pouvoir se positionner ou du moins se priver d’un fort potentiel.

Pour rappel, voici la structure recommandée :

structure SEO

Pour plus de détails, je vous invite à lire l’article intitulé les bases du SEO ou le référencement pour les nuls.

Séparateur d’URL

Concrètement il n’y a pas de bonne façon de faire, que cela soit le tiret, le plus, la virgule ou l’underscore, votre URL sera prise en compte.
Historiquement Google préférait l’utilisation du tiret comme séparateur par rapport à l’underscore, mais aujourd’hui la différence dans l’algorithme est faible.
Effectuer une migration pour modifier vos underscores en tirets est donc à priori une mauvaise idée.
Par contre si vous lancez un nouveau site ou effectuez une migration, il est conseillé d’utiliser les tirets qui sont plus lisibles et couramment utilisés.

Extensions de fichier et fermeture d’URL

Que vous utilisez l’extension .html, .php, .aspx, cela n’impactera pas votre positionnement (même si lorsque je vois qu’un client utilise ASP, mon cœur saigne).
Peu importe la technologie utilisée, il est possible d’afficher n’importe quelle extension, donc autant ne pas en afficher comme c’est le cas sur ce blog.
Cependant vous devez fermer votre URL par un slash si vous n’affichez pas d’extension.
Rappelez-vous que vous ne devez posséder qu’une URL par page.

Un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire est le site France.fr qui nous coûte une fortune (un million € par an) :

  • http://www.france.fr
  • http://www.france.fr/index.php
  • http://www.france.fr/visiter/decouvrir/musees/article/le-musee-de-la-grande-guerre-du-pays-de-meaux-ouvert-ses-portes-en-region-parisienne
  • http://www.france.fr/visiter/decouvrir/musees/article/le-musee-de-la-grande-guerre-du-pays-de-meaux-ouvert-ses-portes-en-region-parisienne/

Référencement France.fr

Longueur d’URL

Proposer des URL à rallonge n’est pas avenant pour l’utilisateur, mais ce n’est pas mieux pour les robots des moteurs de recherche. Il est recommandé d’utilisé un maximum de 70 caractères dans votre URL.
Plus court c’est, mieux c’est, tant que l’URL reste unique, cela coule de source.
N’utilisez pas d’abréviations, de stopword (pronoms, adverbes..) dans vos URL, mais plutôt des mots décrivant l’article.

Paramètre dans les URL

A bannir, à moins que vous souhaitiez générer de la duplication de contenu sur votre site.
Si vous souhaitez surveiller des évènements, rien ne vous empêche d’utiliser le hashtag.

suicide SEO

Nofollow

Cette balise n’était qu’une rustine, si vous l’utilisez encore, je ne peux que vous conseiller de lire cet article datant de 2009 : nofollow et perte de popularité. En effet, cette balise est plus que bancale depuis que Google l’a dévaluée.

Canonical

Qu’est ce que l’attribut canonical, nouvelle rustine proposée par Google. Pourquoi présenter des URL qui ne devraient pas exister ?
Si vous découvrez de mauvaises URL, n’hésitez pas à les rediriger à l’aide d’une 301 vers la bonne page, internautes et moteur de recherche ne s’en plaindront pas et votre référencement sera plus pérenne qu’avec votre nouvel ami canonical.

Ayatollah du SEO

Merci à François Houste qui m’a mit devant le nez le billet de Graywolf’s SEO Blog.
Comme vous pouvez le constater, je ne partage pas l’avis de Michael Gray.

Article rédigé par

a écrit 147 articles sur le Blog SEOlitiquement incorrect.

26 réactions sur “Structure de site pour le référencement”

  1. “Rappelez-vous que vous ne devez posséder qu’une URL par page.” Celle -là je vais la graver sur le mur du bureau !

    et quand on tweette ca reprend pas un “via toi” ca va pas !

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Ce que madame désire, madame l’obtient. 😉

  2. cdillat says:

    C’est bien gentil mais le problème des paramètres dans l’url ne peux souvent pas être réglé par une simple 301.

    Par exemple pour le cas spécifique des pages de listing avec pagination (je ne parle pas des pages avec filtre et order :D), il n’est pas possible d’utiliser une 301. Personnellement entre la canonical et foutre une meta robot follow,noindex sur les pages > 0, mon coeur balance.

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Et créer une page pour la pagination, c’est inenvisageable ?
      ps : ton avatar ne fonctionne plus avec moi 😉

  3. Blacklink says:

    J’en profite pour passer un message aux community manager de france.fr qui liront surement ces commentaires : je vous propose un audit de qualité pour moins de 250.000€.

    Merci.

  4. cdillat says:

    “Et créer une page pour la pagination, c’est inenvisageable ?”
    Et qu’est ce qui empêcherai cette même page de tomber en DC ? 😉

    ps : je suis presque déçu de ne plus te faire rêver ^^

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Oui, si c’est fait intelligemment, on en reparle durant la prochaine soirée ?

  5. Le juge says:

    100% d’accord avec toi notamment sur la balise canonical, la question des separateurs et a fermeture des URLs. Je ne sais pas pourquoi la balise canonical est plus en vogue de mon cote de l’atlantique que sur l’europe… peut etre une question culturelle.

    J’ajouterai que si le site est geré via CMS il faut s’assurer que les pages qui n’existent pas sont bien redirigé en 404 vers une page d’erreur – le CMS de mon ex-boite lui renvoyer vers la page d’accueil du site tout en gardant l’URL demandée avant que je n’arrive la bas – un baton our se faire defocer a grand coups de NSEO et qui n’est pas un cas rare.

  6. biz says:

    Oui mais attention aux séparateurs utilisés par les outils connexes sutout les outils sociaux, un exemple tout bête, Facebook casses les URLs après la virgule, c’est sympa quand vous en avez 10000 !

  7. SEOfrog says:

    “foutre une meta robot follow,noindex sur les pages > 0”

    Je suis plutôt de cet avis aussi, avec ce morceau de code sur WordPress, ça va tout seul :

  8. SEOfrog says:

    le code 🙂
    if ( is_paged() ) {

    }

  9. Audrey says:

    Il (Blacklink ) ressemble vraiment à christophe Willem, sur cette photo !

  10. Blacklink says:

    C’est dommage Papilouve, je t’aimais bien 🙁

  11. 512banque says:

    Moi je fais la même architecture que toi + link footer/menu vers les pages requêtes les plus intéressantes (genre produits phare “iphone”, “ipad”, etc) malgré le fait que ce soit un produit, donc en bas de la pyramide.
    Merci pour la dédicace huhu 🙂

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Petite référence à mon dessin lors du black hat camp. 😉

  12. Philippe says:

    Il est pas mal cet article, car il aborde des fondamentaux du référencement qui sont peu évoqués sur les blogs SEO, comme la fermeture d’url par exemple. Donc merci pour cette piqure de rappelle .

  13. ZeNobral says:

    Je trouve que pas mal de gens passent à coté de la véritable utilité de la canonique.
    Une chose est sûre : Il ne faut pas l’utiliser en remplacement de la 301.
    Elle prend néanmoins tout son sens lorsque l’on visite des variante proches de l’URL ciblée telles :
    * pages filtrées sur des critères non souhaitables en termes d’indexation (filtre par taille par exemple
    * marque filtrée par catégorie contre catégorie filtrée par marque
    * la page elle-même avec des paramètres de tracking ( oui avec Google analytics, on peut prendre en compte les # mais quand on fait sérieusement du SEA on n’utilise pas que ca).

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Il est possible de ne pas jouer sur les URL pour modifier l’affichage d’une page (y compris les classements par prix/dispo & co). Concernant le tracking, le hashtag fonctionne, même Xiti s’y est mis pour tout le monde.

  14. ZeNobral says:

    “Il est possible de ne pas jouer sur les URL pour modifier l’affichage d’une page” -> Entièrement d’accord, mais malgré tout avoir des URLs distincts à cibler est bien pratique lors de campagnes liens sponsorisés (ou autres) afin d’améliorer le taux de conversion.
    Ex :
    * mot clé “ma marque” -> monsite.com/ma-marque/
    * mot clé ” nouveauté marque” -> monsite.com/ma-marque/?tri=nouveaute-d’abord
    * mot clé “marque pas cher” -> monsite.com/ma-marque/?tri=moins-cher

    Et du coup,
    A priori les trois sont susceptibles d’être repartagées et donc les canoniques sont le bon moyen de concentrer le jus :

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Ou on met en ligne des pages dédiées et optimisées afin de se positionner sur les différentes variantes.
      On peut également créer des landing pages non indexées, mais on s’éloigne du SEO.

  15. Marc says:

    Et que pensez vous de l’utilisation de liens de menu pour le maillage plutôt que des liens directs vers l’article ? cela est quand même bien pratique en cas de modification.
    Aussi pour les lien, pensez vous que cela dessert vraiment d’utiliser l’url non réécrite lorsque l’on pause un lien plutôt que la réécrite ?

    1. Gourou du Pink SEO says:

      Utiliser le menu et donc les catégories est ce que je recommande (voir l’illustration).
      Concernant la réécriture d’URL et son utilisation, c’est un plus.

  16. Référencement naturel says:

    Autant parfois je lis des articles avec lesquels je ne suis pas d’accord (pas du tout ou en partie), autant là, j’ai l’impression de cautionner chaque point ! Ca me fait plaisir de trouver des gens qui pensent comme moi (ou de penser comme les gens, au choix) 😉

    Merci Gourou ! ^^

  17. Arnaud says:

    Chaque site est certes particulier mais cet article donne, à mon sens, les bases même de la marche à suivre pour une bonne structure. J’approuve totalement !

    Et le france.fr m’a bien fait rire…

  18. Agence web Paris says:

    Merci Gourou !

    @marc

  19. Emmanuel says:

    Cool j’apprends des choses, notamment la fermeture d’URL. J’utilise aussi nofollow et canonical mais ça me semblait plutôt utile (je partais de loin).

    Par contre pour les URL on a beaucoup de sondages avec des titres de questions généré par les users donc impossible à traiter à la main. Faire une méthode pour enlever articles et pronoms c’est possible. Par contre raccourcir l’URL en prenant automatiquement les mots les 3 mots les plus importants niveau SEO par exemple ça devient compliqué. D’autant que la question se pose s’il vaut mieux des mots rares ou fréquents du web…

Laisser une réponse

Article précédent:

Article suivant: