Expert seo, consultant en référencement, le verbiage de l’employé en référencement

17/11/2010

On entend souvent des critiques vis à vis du terme expert seo, que cela soit justifié ou non, cela ne légitime pas les critiques qui fusent derrière cet argument. Je pense par exemple à l’attaque contre les consultants seo relevée en Juillet.

Qu’est ce qu’un expert? Ne bougez pas, je consulte mon dictionnaire dans ma jolie bibliothèque :
Qui a une parfaite connaissance d’une chose due à une longue pratique (Larousse 2001).
Pour Priscille d’Hureca (agence de recrutement), c’est un référenceur qui a plus de cinq années d’expérience (tu as vu, je me souviens de toi maintenant).
Maintenant que nous avons donc la légitimité d’un dictionnaire et d’une professionnelle, je vais enfin pouvoir donner mon avis sur la question.

Pour moi, un référenceur, consultant seo, peu importe comment vous le nommerez est avant tout un jardinier, un ouvrier passionné par ce qu’il fait. Un référenceur cherche simplement (dans l’idée, dans les faits pas toujours) à positionner ses sites, ceux de ses clients sur les moteurs de recherche, c’est son boulot.
Le seul reproche que j’accepte se trouve au niveau de l’acronyme SEO, le mot référencement existe, le portail des métiers du gouvernement le prouve : métier référenceur. Mais nous observerons plus loin pourquoi il est parfois nécessaire de l’utiliser.

Ouvrier en référencement de Ronis
Forges des usines Renault de Willy Ronis

On peut se poser la question vis à vis de la légitimité de ce terme d’expert en référencement comme le fait le chat noir, mais pas conclure qu’on ne peut pas l’utiliser.

Le chat nous pose une question censée :
Quelqu’un peut-il vraiment être un expert dans toutes les choses liées au référencement?
Sans vouloir m’avancer, je pense connaitre pas mal de chose dans le domaine du référencement, toutefois je suis loin d’être un professionnel dans tous les domaines de l’Internet.

Je vais me servir de son article pour avancer (avec vous, si vous l’acceptez évidemment).
Un expert seo est un expert en optimisation “on page” ?
Oui, c’est un minimum.

L’Homme qui créer un renforcement du netlinkink ?
C’est quelqu’un qui sait où se procurer des liens, du moins le minimum syndical et comment/avec qui il peut en obtenir plus.

Quelqu’un qui connaît l’utilisation des outils de statistiques ?
On appelle cela un chargé de mesure d’audience Internet ou web analytics. Le chargé de référencement aura les bases ou plus si affinités.

Un artiste de l’écriture ?
C’est bien, cela évite bien des soucis, cela permet de faire des économies, sinon il y a des rédacteurs web dont c’est le métier.

Bref, l’expert seo possède son propre métier où il flirte avec d’autres corps de métiers sans pour autant les remplacer : graphistes, développeurs, journalistes…

Malgré cela, je trouve moi aussi cette appellation un peu pompeuse, mais elle est une source non négligeable de contrats, devrait-on s’en priver? De même consultant seo est plus recherché que référenceur ou consultant en référencement, il est donc conseillé de se positionner sur ces mots-clés.

Donc dès demain, je serais moi aussi un expert seo, je me le permets car j’ai l’ancienneté, l’expérience, mais aussi la reconnaissance de mes paires :
Je fais partie de la crème des référenceurs selon Sylvain d’Axe-net.
Je suis recommandé chaudement par Bert en tant que consultant seo.
Et enfin la validation en tant que référenceur par le scientifique préféré des référenceurs : Sylvain Peyronnet.
Mais vous pouvez aussi me considérer comme un ouvrier en référencement ou un jardinier du web, le principal étant que vous m’ayez compris et que grâce à ce billet votre vision du métier de référenceur ait évolué.

Surtout, noubliez pas que c’est dans la pratique qu’il faut que l’homme prouve la vérité, expert, consultant, référenceur, ne sont que des mots et je dois bien l’avouer, pas très attrayants.

Article rédigé par

a écrit 147 articles sur le Blog SEOlitiquement incorrect.

23 réactions sur “Expert seo, consultant en référencement, le verbiage de l’employé en référencement”

  1. 512banque says:

    +1
    La seule chose qui compte c’est la pratique et les références. Le reste, c’est des salades.

  2. Loiseau2nuit says:

    Mouarf ! Pas grand chose à dire de plus que les 8 lettres habituelles : P.A.S. M.I.E.U.X.

    Voire même, je retrouve finalement beaucoup dans ce que tu écris, ce que j’ai essayé de communiquer dans mon billet pour Stéphane Bortzmeyer.

    Le problème c’est que à force d’employer ce genre de terme à tort et à travers, on en perd toute la signification. Aujourd’hui n’importe qui sachant se servir un minimum d’un clavier, se prétend expert en quelque chose en informatique. On n’est pas près d’avancer à ce train là… :-/

  3. Bonne vision et j’adhère avec la notion de flirt avec d’autres métiers (type data analytics, planning strat ou ergo).
    Aussi j’ai longtemps hésité à donner mon avis à la sortie de l’article du chat noir, parce qu’il y a quand même quelque chose qui manque dans vos deux articles :
    Au delà des compétences, définitions, ou points de vue, aujourd’hui quand une entreprise parle d’expert SEO, c’est surtout à cause de sa hiérarchie interne. Rien à voir avec le métier; expert c’est un nom de poste dans les agences média, dans un agence de comm, ils diront plutôt consultant seo. C’est juste des "salades" (cf @512banque) de fonctionnement d’agence et pas de compétences.
    En gros t’adapte le titre de ton CV au type d’agence que tu vises (media, comm ou pure player) et par conséquent à ce que tu veux faire en SEO au quotidien. (évangéliser ou rentrer dans le dur).

  4. Pink SEO says:

    Oui et non Jean-Baptise, en agence on commence référenceur junior pour terminer expert seo. En freelance tu ratisses large pour récupérer des contrats, mais je ne conseille pas l’utilisation d’expert seo pour les référenceurs qui n’ont pas de la bouteille.
    Mais lorsque le métier sera installé, j’espère qu’une classification claire et française apparaitra.

  5. XavFun says:

    Je suis tout emouvu par cette lecture 🙂
    Comme tu es un jardinier du web tu pourras venir tondre mes pages ?

  6. Jean-Baptiste says:

    Je ne peux être que d’accord même si un freelance ne se nommerai pas de lui même "expert" seulement par expérience et même quand tu dis que c’est "pompeux" par détournement d’usage. C’est sur qu’une classification ne ferait de mal à personne…

  7. Pink SEO says:

    Avec plaisir Xav, je viendrai directement arroser tes serveurs.

    Je connais deux ou trois personnes qui se sont auto-nommées, plus ou moins justement, mais surtout pour attirer le prospect.

  8. Jean-Baptiste says:

    Et sinon pour revenir aux choses sérieuses, tu sais qu’entre les métaphores sur le jardinage et la couleur du blog, ton captcha, il doit être trop dur pour un daltonien !

  9. Daniel says:

    Pas mal l’allusion au jardinier. ^^

    Je suis on ne peut plus d’accord avec toi. Le terme "expert" induit en erreur. Il suffit de voir comment certaines agences se déclarent Expert en référencement, en webanalytics ou sur Adwords, avec de simples certifications que n’importe qui peut récupérer à droite à gauche (Ceseo, certification adwords, …).

    Je rejoins aussi l’avis de 512 banque : un vrai expert SEO est un référenceur qui peut prouver ses capacités avec des résultats, tout simplement.

    Mais comme pour tout métier un peu flou, je doute qu’il n’y ait jamais une classification française de nos métiers…

  10. Sam says:

    Expert est un terme ronflant et sans doute surfait mais quoi alors? Technicien? Ouvrier? J’aime bien artisan perso …

  11. J’irai un peu plus loin que ce qui a été dis dans les commentaires. Le terme expert est à bannir dans n’importe quel type de métier.
    Ce terme est sur-utilisé avec tous les sites d’offres d’emploi et de dépôt de CV sur lesquels il faut souvent se qualifier d’expert alors que l’on ne l’est pas.

    Ce n’est pas uniquement valable dans le SEO.
    Combien ai-je vu de Zend Certified (donc forcement experts a leurs yeux) bloquer sur une boucle avec opérateur ternaire ou ne pas comprendre un simple décalage de bits !! (bha oui c’est facile de s’entrainer et d’apprendre des trucs par cœur, après dans la pratique c’est une autre histoire).
    Le nombre d’années de pratiques ne fait pas non plus de quelqu’un un expert en quoique ce soit.
    Cela fait bientôt 10 piges que je ponds du code (j’ai débuté en C pour faire aujourd’hui beaucoup de PHP et aussi de BASH [qui est un langage de script je l’admet]) et je ne me considère pas comme "expert", pourtant à coté de certains "experts" …

  12. Loïc HEQUET says:

    J’aime beaucoup la notion de jardiner qui récolte ses fruits 🙂

  13. Sylvain says:

    Je commencerai d’abord par un grand merci pour ces 2 beaux BL que même un amateur SEO apprécierait 🙂

    Je t’avoue que ses discussions me font un peu sourire. Quoi de plus normal pour des SEO que de jouer sur les mots ?

    Dans le passé, j’ai œuvre dans des fonctions d’encadrement commercial. Le mot le plus gratifiant et qualifiant qu’appéciaient les commerciaux était celui de "vendeur". Un peu comme un chercheur aimerait sans doute être qualifié de "trouveur".
    Et pourtant, je peux t’assurer que sur les cartes de visite, il y avait des titres bien plus ronflant.

    J’aurai tendance à rejoindre 512banque en disant que tous les beaux titres ne valent rien devant des exemples de résultats concrets.

    Autre point, même si je commence à avoir un poil d’expérience en SEO, je continue à en apprendre tous les jours. Alors expert ou pas, l’humilité me semble de mise dans ce métier plus que dans bien d’autres.
    Après, les titres sur les cartes de visite ou sur les CV, c’est de la communication, pas une preuve de compétences.

  14. Sylvain says:

    J’oubliais, j’aime aussi ta manière de ramener ta fraise… Sur la crème 🙂

  15. Pink SEO says:

    Daniel et Sylvain, loin de moi la volonté de déprécié ce qu’a dit 512Banque, mais relisez ma dernière phrase. 😉
    Joli Sylvain.

  16. Bertimus says:

    Merci pour le lien chef 😉

    Ben moi je suis webmaster, et pi c’est tout.

    Ca ne parle pas du tout aux gens ? Eh ben j’m’en fous ! 😀

  17. Le Juge SEO says:

    Expert c’est comme mon premier Boss, expert indépendant en base de donnée Oracles, et qui a été appelé par Oracle pour venir régler un problème sur leur BDD. Voila tant que sergei ne m’aura as appelé pour regler un probleme de visibilité pour google… je ne me considererais pas comme expert.

    Je pense que le probleme réside plus dans la perception de notre métier par les gens externes a la communauté – Quand tu court apres le contrat c’est mieux de se faire appeler "Expert" "qu’Artisant" il faut avouer. Et que dire pour moi – aux US ils cherchent des "SEO Guru", Je fais quoi? je me laisse pousser la barbe, je porte des toges et je m’achete un baton de pélerin avec un bout d’ambre en pommeau? Comme disent les autres, un Bon SEO ca se voit aux références, et c’est tout. D’ailleurs mon titre a moi dans ma boite – "interactive media consultant" ca n’a absolument rien a voir et d’ailleurs je me demande si ca veut dire quelque chose… c’est une idée de ma boss

  18. Pink SEO says:

    Gourou, ça me plait! Je prends, merci Julien. 😀

  19. MrXPookie says:

    Même si je fais du référencement pour mes clients, en aucun cas je n’utilise le terme "expert", je le déteste, et même pour mon activité principale de dépannage info que je fais maintenant depuis 10 ans, pour la simple et bonne raison que ces métiers sont en constante évolution.

  20. Blackat says:

    Bonjour !

    je passe du coté rose de la force , et force est de constaté que j’ai du retard dans mes lectures !

    Expert SEO, j’ai fait un article là dessus il y a pas longtemps qui … mais … mais c’est moi 🙂
    lol ! merci pour le BL !

    je suis passé à coté de cet article et surtout des commentaires, moi qui pensais que mon article avait était une pierre dans l’eau, en fait il a fait couler de l’encre …

    snif, j’ai la larme à l’oeil =)

  21. Gourou du Pink SEO says:

    Et ton avis sur l’encre déposée sur ce blog?

  22. Agence liens sponsorises says:

    J’aime beaucoup la comparaison avec le jardinier.

  23. audit de référencement says:

    Bonjour,

    Expert, consultant, spécialiste… Il n’y a pas que sur l’activité du référencement Naturel que l’on retrouve ce type de discussion.

    Franchement, peu importe comme l’a évoqué 512 banque "La seule chose qui compte c’est la pratique et les références. Le reste, c’est des salades".

    Ce qui compte c’est le référenceur, la prestation, le client et les résultats.

    Et je doute que l’on y verra plus clair dans quelques années. Ce sera comme un artisan maçon. Il y a les bons et les mauvais comme dans tous les corps de métier.

    amicalement

Laisser une réponse

Article précédent:

Article suivant: