Fin du concours Wabstemer : l’avis de Jean-Baptiste

11/02/2011

Jean-Baptiste a remporté le concours de référencement Wabstemer et je l’en félicite. Il a donc gagné le droit d’être interviewé ici (oui, il y a des cadeaux empoisonné). Il peut remercier Sandrine, sa professeur de référencement pour ce joli cadeau et pour la future et difficile gestion de son e-réputation. Au pire, il se fera curé curer par un community manager…

Place au lot du concours et à l’interview de Jean-Baptiste.

Pourrais-tu te présenter rapidement, âge, formation, loisir…

Je m’appelle donc Jean-Baptiste, j’ai 28 ans, vient de l’Aveyron et d’une formation scolaire plutôt littéraire. Avant cette formation, j’ai travaillé pendant deux ans en tant que journaliste de la presse quotidienne régionale, à La Dépêche du Midi et à Midi Libre. De belles expériences, très enrichissantes à tous les niveaux. Question loisirs, j’aime beaucoup voyager à droite à gauche, y compris dans des coins qui ne sont pas forcément à 5000km de la France! Et je m’intéresse à pas mal d’autres choses : cinéma, musique, guitare, sport, informatique.

Pourquoi avoir décidé de rejoindre cette formation?

Au mois de mars 2010, je venais de terminer mon CDD de 13 mois à Midi Libre. A ce moment-là j’étais à Nîmes avec ma copine et surtout avec l’envie de revenir sur Toulouse. Depuis quelques temps déjà, j’avais envie d’aller plus loin dans le web, devenir plus qu’un simple consommateur. J’ai donc profité de cette période de chômage pour rechercher des formations et commencer de l’autoformation sur certains logiciels. Et j’ai été pris à Saliège, donc je suis à fond depuis octobre, et plutôt enthousiaste pour la suite.

Connaissais-tu le référencement avant de suivre les cours avec Sandrine?

Je connaissais un peu. J’avais fait un stage dans une agence de com en 2004 et ma mission avait été de dresser un diagnostic du référencement de leur site. J’avais abordé quelques notions, mais par des recherches personnelles et ce n’était pas vraiment poussé. Le cours de Sandrine était bien plus poussé et complet.

Interview du vainqueur Wabstemer

Qu’en pensais-tu avant les cours?

Je pensais que c’était quelque chose de plus simple. Non pas que ce soit compliqué mais disons que maîtriser son référencement, c’est maîtriser un grand nombre de leviers, qui peuvent être exploités de façon très simple ou très poussée, de façon manuelle ou automatique. J’ai découvert un domaine vraiment très vaste et plein de ressources.
Je me suis également rendu compte à quel point on pouvait agir sur les résultats et quand on connaît la nécessité d’être visible sur le web, ça a donné au référencement toute son importance.

Qu’en pensais-tu avant le concours?

Le concours a été une mise en pratique de tout un tas de notions qu’on a vues en cours ou trouvées par nous-mêmes. Avant ça, je ne savais pas vraiment ce qui était possible de faire pour faire évoluer le classement d’un site.

Qu’est ce qui t’a le plus surpris durant le concours? (efficacité/inefficacité de techniques/esprit de compétition…).

Bizarrement, ce qui m’a le plus surpris, c’est de me rendre compte de tout le travail qui est faisable et à faire, et du temps que ça prend. C’est aussi lié au fait que nous débutons et que rien n’était acquis à la base. Pour chaque chose, il a fallu s’informer, tester, et attendre de voir si cela portait ses fruits ou non.
Autre chose qui m’a surpris, c’est le fait de ne jamais vraiment savoir quels effets vont entraîner quelles conséquences. Les étudiants faisaient des choses et mettaient en place des techniques mais le classement était parfois étrange. Le rôle des parrains a probablement interféré dans les résultats. Il faudrait en reparler avec Sandrine qui pourrait probablement nous éclairer. Mais c’est vrai qu’il reste encore des zones d’ombre.
Dans mon cas personnel, je suis longtemps resté premier et je pouvais juste me dire que ce que je faisais servait à renforcer cette place. Je n’ai pas pu observer de réels changements dans le classement qui auraient été liés à mes actions. Quant à l’esprit de compétition, le concours était vraiment bon enfant donc ça s’est très bien passé à ce niveau-là.

Que retires-tu du concours?

J’en retire que le référencement est un domaine vraiment intéressant, avec beaucoup de possibilités et de techniques qu’on peut apprendre à maîtriser avec le temps et la pratique. A l’heure actuelle, ça reste encore un peu obscur tellement ça a l’air vaste. Mais j’ai vraiment envie d’en apprendre plus pour mieux comprendre les rouages du référencement.
Le concours était aussi très instructif pour une première approche, ça nous a permis de bien comprendre les bases et je pense qu’on ne peut pas rêver mieux pour commencer.
Au final, je note aussi que le rôle des parrains, qui connaissent le métier, peut très vitre changer la face du classement. Certains sont intervenus plus que d’autres, mais j’ai le sentiment que leurs actions avaient beaucoup plus d’impact que les nôtres.

Que souhaites-tu faire plus tard?

La formation confirme mes envies de travailler dans le web et j’ai vraiment envie de m’investir là-dedans. Mais la notion de webmaster est assez large. Mon profil fait que je suis plus à l’aise dans toute la partie communication rédaction. Mais je m’intéresse aussi au graphisme, au référencement, et suis assez polyvalent. Donc toutes les opportunités sont valables. Et je reste aussi ouvert à toutes les possibilités quant au lieu de travail, en agence ou au sein d’un entreprise.

Si vous êtes intéressé par le profil du vainqueur du concours Wabstemer, n’hésitez pas à consulter son CV : Jean Baptiste ou à lire le blog e-réputation vue par Influenceurs du web auquel il participe.

Je me suis permis de m’immiscer dans l’intervention de Jean-Baptiste afin de mettre en valeur certains aspects qui me semblent importants.

Article rédigé par

a écrit 147 articles sur le Blog SEOlitiquement incorrect.

5 réactions sur “Fin du concours Wabstemer : l’avis de Jean-Baptiste”

  1. Le Juge SEO says:

    Bravo A lui – Ca fait joli quand même vainqueur du concours wabstemer sur un CV de référenceur … surtout que mine de rien ca s’est tiré la bourre sévère!

  2. reyvax says:

    C’est clair bravo.
    Webmaster Journaliste SEO.. ahma c’est un bon cumule de compétence, avoir le clavier facile n’est pas donné a tout le monde, tu as un gros avantages à exploiter.

  3. klips-o-manie says:

    C’est bien ces concours de référencement, ça permet de découvrir l’actualité en matière de référencement.

  4. David J says:

    Félicitation… et fier d’être second de ce concours avec un magnifique premier dont la place est largement méritée! allez j’arrête les compliments, il risquerait d’avoir les chevilles qui gonflent 😉
    encore Bravo !!!!

  5. Lemmingseo2 says:

    Félicitation, une place bien mérité pour ce concours de référencement. J’espère faire aussi bien cette année sur notre requête!

Laisser une réponse

Article précédent:

Article suivant: